Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un coin pour Vivi, l'organisation facile

Je n'ai pas nourri mon enfant

26 Octobre 2011, 06:34am

Publié par 1boutdevie

Jusqu’à ma grossesse, je ne me rendais pas compte à quel point devenir mère pouvait être si éprouvant, mentalement parlant.

L’une des questions qui revenait sans cesse, c’était l’éternelle :

- Sinon tu comptes le nourrir ?

Ah non non, ça coûte déjà assez cher comme ça un enfant, je ne vais pas en plus le nourrir.

Par « nourrir » son enfant, il fallait comprendre « allaiter ». Et oh le choc, quand je disais « non j’ai choisi de ne pas allaiter. Ce sera le biberon ».

- Ah bon. Mais ton mari est d’accord ? Ça ne le dérange pas ? Et tu n’as pas peur de passer à côté de quelque chose ?

« Mon mari est d’accord ? » elle est bonne celle-là. Puis si ça le dérangeait vraiment, il pouvait toujours se faire greffer une paire de seins.

Comme Lhom est du 21ème siècle, il m’a laissée faire mon choix. Et encore heureux. Malgré mes « t’en pense quoi » ou les « toi tu préfères quoi ?» à longueur de journée. Oui parce que j’ai longtemps hésité. En fait jusqu’à mon retour en chambre, j’ai hésité. C’est seulement quand la dame est venue me demander si ça allait être biberon ou allaitement maternel que j’ai répondu « Biberon ».

La réflexion qui m’a le plus énervée, c’est le jour où le père de Lhom m’a carrément dit « ah si, il faut que tu allaites ». Euh non j’ai pas envie. De quoi je me mêle franchement ?! Je veux que Lhom puisse aussi partager ces moments avec son enfant. Choquée que j’étais quand le beau-père m’a répliqué « tu n’auras qu’à tirer ton lait si tu ne veux pas allaiter ». Oui et puis, tu ne veux pas me dire comment l’élever et m’en occuper tant qu’on y est. Non parce que le beau père, niveau éducation, il devrait plutôt éviter de la ramener.

Le pire, c’est que les réflexions sur l’allaitement venaient le plus souvent d’hommes. J’aurais pu tirer mon lait, mais je ne voulais pas. J’aurais pu allaiter, mais j’ai fini par choisir le biberon. Ça m’énerve que des gens puissent se permettre de donner leur avis sur de tels sujets. Enfin je suis quand même rassurée, Moustik ne semble présenter aucune séquelle du grave traumatisme que je lui ai infligé en ne le « nourrissant » pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Commenter cet article

aria shine 19/07/2012 01:22


ahhh la question à laquelle toutes mamans a droit :)

j'ai également eu  à faire aux genre de personnes qui savent tout et qui ont envie de dicter les choses. Les connaissant je sais que ça n'est pas malveillant mais ce uqi est sûr c'est que
c'est soulant!!

Ma fille je n'ai pas pu car cela me faisait trop mal, crevasses au niveau des tétons.

Mon fils je le fais parce-que je l'ai souhaité. Et c'est vrai j'ai appréhendé le fait de l'allaiter :) mais c'est un réel bonheur. Bon maintenant c'est limite une drogue pour moi, il faut que je
sente mon fils contre moi. J'adore ce lien qu'il y a et que je n'ai pas eu avec ma fille. Mais le fait de ne pas avoir allaité ma fille ne change rien du tout. On a pas ce même lien intime mais
elle est tout aussi caline et nous avons notre lien mère fille.

Faut pas laisser dicter les choses par CEUX qui pensent savoir ce qui est bon ou pas pour nous ou nos enfants. Cela me fait bien rire. J'écoute tout mais je fais au final ce qui me plaît. :)

Aria 

Dreiss 26/10/2011 12:34



Félicitation pour ce choix et ton courage pour le crier haut et fort :) Je peux comprendre cette hésitation sur allaitement/biberon, pareil que toi, je ne me suis décidée qu'à la dernière minute.
Ma filleule a été nourrie au lait maternisé, et elle s'en porte très très bien, est une petite fille pleine de vie, en très bonne santé et très (trop ? lol) éveillée. Et ne laisse personne
décider pour toi. Encore une fois bravo ! (et félicitation à la petite famille ;) )