Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un coin pour Vivi, l'organisation facile

moustik

Silence bébé dort

29 Octobre 2014, 06:00am

Publié par Flavie

Aujourd'hui, des affiches à télécharger, afin de signaler aux visiteurs ou voisins de ne pas vous déranger trop bruyamment.

Dans quelques semaines, vont commencer les tournées pour les calendriers. Entre les pompiers, le facteur, les éboueurs (à qui nous n'achetons jamais. En plus c'est mon ex alors j'ai encore moins l'intention de lui filer un centime lol. Voilà c'est dit, s'il venait à se perdre par là.) ça ne va pas arrêter. Et bien sûr, comme ils passent aux heures où ils sont presque sûrs de vous trouver chez vous, ça correspond à peu près aux horaires de début de soirée. Ces heures où vos enfants commencent à dormir. En tout cas chez nous, c'est à coup sûr.

Avant ça, vous allez avoir Halloween. Chez nous, en général ça se fait vers 18/19 h. Mais il y a toujours les petits cons de 13 à 16 ans qui n'ont pas toujours été totalement éduqués, et que ça ne dérangent pas de venir sonner chez vous à 22 h passées pour vous réclamer des bonbons.

Cette année, je ressors mes petites affiches, trouvées sur le site de Nathan (que j'adore).

Silence bébé dort

Une fois les affiches imprimées, je plastifie le tout. Quand c'est nécessaire, je ressors ça et je les scotche sur la porte d'entrée. Si les personnes savent lire, sont civilisées, intelligentes, un minimum éduquées, elles en tiendront compte. Sinon elles feront comme nos voisins, elles s'en foutront royalement.

Chez Nathan, vous trouverez plein d'autres fiches sympas comme :

- apprendre à connaître l'enfant (que j'avais revue et glissée dans les annexes du contrat avec la nounou). Un jour, je vous montrerais et vous développerais le contrat que j'avais préparé pour notre assistante maternelle (quelqu'un me retrouvera peut être le lien sur lequel j'ai pris l'idée du contrat)

En vous inscrivant sur le site, vous pouvez archiver les fiches. J'y suis inscrite depuis ma 1re grossesse et j'adore toujours autant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Grands moments d'émotion pour petits mots

21 Mai 2012, 21:17pm

Publié par 1boutdevie

Je ne parle pas souvent des progrès de Moustik, de ses découvertes...

En fait quasiment jamais. Parce qu'autrement, faut dire que je pondrais plus d'un article par jour. Si bien qu'à la fin, je raterai ses progrès.

J'étais déjà totalement fan de ces "non merci maman", de ses "peuplé" pour dire "s'il te plaît", de sa façon de m'attraper le visage des deux mains pour me coller un gros bisous sur la bouche... de me dire "chuutt" en me prenant dans ses bras et en me caressant quand il me fait mal sans le vouloir...

Chaque soir, en le mettant au lit, je lui fais un bisou (puis un à chaque doudou, peluches... autant dire que parfois ça prend du temps), puis je lui dis que je l'aime... Ce soir, je lui fais donc l'habituel bisou. Et en me faisant le bisou du soir, il me dit :

- Pème.

Oui bon en fait ça veut dire "je t'aime". Mais je le l'aurais croqué :) Je lui réponds immédiatement :

- Moi aussi mon cœur je t'aime.

Puis il éteint la lumière de sa chambre, allume sa veilleuse, s'installe avec son doudou sur le côté et d'un signe de la main me dit :

- Aller maman ciao.

Le premier "pème" de Moustik, sans que je lui dise avant, y a pas à dire, je suis totalement fan.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Petit et déjà si coquin

16 Décembre 2011, 00:14am

Publié par 1boutdevie

Voir les commentaires

Surtout, tu ne touches à rien !

4 Décembre 2011, 06:32am

Publié par 1boutdevie

Cette semaine, nous allons faire les courses avec Lhom et Moustik.

Comme d'habitude, très rapidement, Moustik en a marre de rester assis dans le caddie. Je le descends et il "aide" Lhom à pousser le caddie.

Comme d'habitude, il est attiré par les étiquettes des prix et ne peut s'empêcher d'aller les toucher quand il passe devant une étiquette.

Comme d'habitude, il aime bien faire son petit tour seul dans les rayons avec maman à ses basques. Même si je sais qu'il ne touche pas les produits.

Comme d'habitude, je ne peux m'empêcher de lui dire "reste à côté de papa" ou "donne la main à maman" ou encore "surtout tu ne touches à rien". J'ai l'impression d'entendre ma mère. Comme elle avec nous, même si Moustik ne touche pas, je ne peux m'empêcher de lui dire. 

Oui alors il ne touche aucun produit sauf... quand on arrive dans l'allée centrale.

chocolat-kinder-schoko-bons.jpg

Il voit ce tas de schokobons, va se planter devant, tire un paquet et tente de le mettre dans le caddie.

- Je t'ai dis de ne toucher à rien.

Il me regarde avec ses petits yeux. Et je lui explique que c'est maman qui fait les courses, pas Moustik. Que réclamer ce n'est pas bien... Oui enfin vous savez, le genre de discours que nous faisaient nos parents. Et alors que je lui reprends le paquet de schokobons des mains, il s'y agrippe et en pleurant me sort un trop craquant :

- Huuuummmm !!

- Je sais mon cœur que c'est bon. Mais maman t'avais prévenu de ne toucher à rien et de ne pas réclamer. Donc on le repose.

Puis faut dire que je venais de profiter de la promo sur les kinders surprises. Je ne pouvais pas non plus tout acheter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Voir les commentaires

Bébé cherche son doudou

1 Décembre 2011, 07:36am

Publié par 1boutdevie

Dimanche était un jour idéal pour promener Moustik.

Il faisait doux, même un peu chaud en plein soleil avec les vestes. J'ai profité de ce beau temps pour emmener Moustik en ballade avec ma mère. Évidemment, les deux doudous de Moustik ne pouvaient pas ne pas être conviés. Enfin, on dira plutôt qu'ils tapent l'incruste. Parce que, ce ne serait que moi, ils resteraient à la maison ces deux loustiques. Seulement Moustik étant incapable de s'en séparer, Mamie ne supporte pas de voir son petit enfant triste, et cède à tous les coups.

Nous voilà donc partis à pied, dans notre quartier, pour emmener Moustik voir les poneys et jouer un peu à l'air de jeux.

2 h plus tard, retour chez papi et mamie. C'est seulement 1 h après que je réalise qu'il manque un doudou. L'horreur ! L'angoisse ! La crise de nerfs ! Tout parent ayant vécu cette situation doit se dire en me lisant "oh la galère. Bonjour les nuits à venir".

Nous commençons par chercher partout dans la maison. Moustik a en effet pour habitude de mettre ses doudous dans les placards et tiroirs pour qu'ils y fassent dodo. Puis nous refaisons le chemin à l'envers et toujours rien.

Lundi, je me mets donc à faire des affiches pour retrouve ce fichu fameux doudou. Comme il pleut toute la journée, j'attends le lendemain.

affiche-doudou-perdu.jpg

Et mardi, après une nouvelle recherche chez papi et mamie, je vais coller les affiches dans tout le quartier.

Ce n'est qu'en revenant vers la maison, et alors que je colle la dernière affiche, qu'un papa et son petit garçon viennent voir l'annonce. Je lui demande s'il n'aurait pas trouvé un doudou ce dimanche.

- Ne bougez pas.

Ce monsieur avait trouvé le doudou. Ah je vous jure, j'en aurais pleurer de joie tellement je n'y croyais pas. Moustik allait enfin refaire ses nuits et (rêvons le) ses siestes. Comme quoi, il n'était pas loin. Ce monsieur habite la rue juste en dessous de la notre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Je n'ai pas nourri mon enfant

26 Octobre 2011, 06:34am

Publié par 1boutdevie

Jusqu’à ma grossesse, je ne me rendais pas compte à quel point devenir mère pouvait être si éprouvant, mentalement parlant.

L’une des questions qui revenait sans cesse, c’était l’éternelle :

- Sinon tu comptes le nourrir ?

Ah non non, ça coûte déjà assez cher comme ça un enfant, je ne vais pas en plus le nourrir.

Par « nourrir » son enfant, il fallait comprendre « allaiter ». Et oh le choc, quand je disais « non j’ai choisi de ne pas allaiter. Ce sera le biberon ».

- Ah bon. Mais ton mari est d’accord ? Ça ne le dérange pas ? Et tu n’as pas peur de passer à côté de quelque chose ?

« Mon mari est d’accord ? » elle est bonne celle-là. Puis si ça le dérangeait vraiment, il pouvait toujours se faire greffer une paire de seins.

Comme Lhom est du 21ème siècle, il m’a laissée faire mon choix. Et encore heureux. Malgré mes « t’en pense quoi » ou les « toi tu préfères quoi ?» à longueur de journée. Oui parce que j’ai longtemps hésité. En fait jusqu’à mon retour en chambre, j’ai hésité. C’est seulement quand la dame est venue me demander si ça allait être biberon ou allaitement maternel que j’ai répondu « Biberon ».

La réflexion qui m’a le plus énervée, c’est le jour où le père de Lhom m’a carrément dit « ah si, il faut que tu allaites ». Euh non j’ai pas envie. De quoi je me mêle franchement ?! Je veux que Lhom puisse aussi partager ces moments avec son enfant. Choquée que j’étais quand le beau-père m’a répliqué « tu n’auras qu’à tirer ton lait si tu ne veux pas allaiter ». Oui et puis, tu ne veux pas me dire comment l’élever et m’en occuper tant qu’on y est. Non parce que le beau père, niveau éducation, il devrait plutôt éviter de la ramener.

Le pire, c’est que les réflexions sur l’allaitement venaient le plus souvent d’hommes. J’aurais pu tirer mon lait, mais je ne voulais pas. J’aurais pu allaiter, mais j’ai fini par choisir le biberon. Ça m’énerve que des gens puissent se permettre de donner leur avis sur de tels sujets. Enfin je suis quand même rassurée, Moustik ne semble présenter aucune séquelle du grave traumatisme que je lui ai infligé en ne le « nourrissant » pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Voir les commentaires